Est ce la fin des devoirs à la maison ?

devoirs maths

« Je suis très favorable à cette mesure car impossible de faire travailler les enfants à la maison. Ils sont beaucoup plus intéressés par les jeux », soupire Jennifer.

Pour la jeune femme, le programme « Devoirs Faits » voulu par le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, serait bénéfique à son foyer. Fini les devoirs à la maison ? Comment les devoirs seront-ils encadrés ? Les heures d’études seront-elles payantes ? La nouvelle réforme pose plus du questions qu’elle n’apporte relatives au réponses.

Quelques inquiétudes

Il faudra aussi rester vigilant, pour Patrick :

« C’est une très bonne chose de vouloir ajouter un temps d’étude pour réaliser ces engagements, mais il faut que ce soit encadré par des professeurs et non par des surveillants sinon les résultats seront catastrophiques. »

Même constat afin de Laurine qui craint que « le temps d’étude consacré au devoir, après la majorité des cours, ne soit géré par un surveillant, extrêmement jeune & pas vraiment soucieux du devenir des enfants vu qu’il sera en place de sorte à la année ou deux ». Sabrina soulève un autre problème à la réforme, dans savoir l’heure du sortie des enfants.

« J’ai pris l’habitude d’aller chercher mes proches chez 15 h 30. S’ils sortent à 18 h, je devrai m’organiser différemment par rapport au travail, mais aussi puis ils ne pourront mieux jouer le soir puisque ce temps important de rentrer, relatives au manger et de se laver, il faudra aller dormir. Il ne faut point oublier que ce sont un ensemble de enfants et qu’ils doivent s’amuser et profiter de leur jeunesse. Il est nécessaire de absolument éviter de les surcharger de travail. »

« Si les heures d’étude sont payantes, on pas pourra pas inscrire nos adolescents »

Le coût inquiète aussi des parents comme Sandrine :

« Avec mon mari, nous non sommes pas opposés à la réforme vu que avec nos deux emplois, nous n’avons pas plus longtemps trop de célérité à consacrer aux devoirs, mais si les chances de travail personnel, pour les devoirs, se trouvent être payantes, nous ne pourrons pas abonner à nous enfants car il est déjà très difficile pour nous de boucler les fins de mois. »

Et cela renforcerait l’inégalité entre ces familles riches et la majorité des personnes pauvres. En effet, selon le Conseil national de l’évaluation du système scolaire (CNESCO), la France était un pays le plus inégalitaire de l’OCDE en matière scolaire. Selon le ministère, la plupart des familles en difficulté financière et sociale seraient très largement désavantagées dans l’aide au devoir & ne consacreraient que quinze mnutes via jour aux devoirs, contre presque 2 heures pour des familles aisés. Une inégalité qui s’accentuerait encore à vocation plus par rapport au lieu de résidence, mais aussi ce nombres du personnes au sein du foyer.

Ironie du sort, une loi Datant 1956 interdit les DM écrits aux élèves relatives au primaire, hors de cette classe de cours. Une réforme qui s’apprête donc dans renforcer l’illégalité et la différence ?

Auteur de l’article : Jean Edouard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *